• Fédération des Artisans

L’Artisanat, pilier important de l’économie luxembourgeoise

L’artisanat est au coeur de l’économie luxembourgeoise. Acteur majeur de l’économie et de la société luxembourgeoise, l'artisanat a encore gagné en importance ces dernières années.

Constitué de 6.000 PME et représentant 21 % des entreprises du Grand-Duché, l'artisanat offre à quelque 80.000 personnes des emplois stables et passionnants. Ainsi une personne sur cinq est occupée par l’artisanat, ce qui fait de lui le premier employeur du Luxembourg. Son importance grandissante pour le marché du travail national est documentée par les 20.000 emplois créés durant la dernière décennie, ce qui correspond à une croissance moyenne annuelle de 3,5 % comparée à celle de 2,6 % pour l’emploi total du pays. L’artisanat réalise un chiffre d’affaires de plus de 11 milliards d’euros et contribue pour plus de 10 % au PIB national.

L’artisanat offre à quelque 2.000 apprenti(e)s une formation qualifiante, ce qui fait de lui le formateur de choix de l’économie luxembourgeoise. Ces apprenti(e)s, jeunes et adultes, termineront leur formation muni(e)s d’un Diplôme d’Aptitude Professionnelle (DAP) ou d’un Certificat de Capacité Professionnelle (CCP), qui leur donneront plus de chances sur le marché de l’emploi. En effet, 90 % de ces jeunes trouveront immédiatement un emploi qualifié après leur réussite à l’examen ou poursuivront leurs études. 65 % trouveront leur emploi auprès de leur patron formateur.

L’artisanat c’est...

La diversité

L'artisanat est le secteur économique le plus diversifié de l’économie luxembourgeoise. La diversité réside dans la variété de l’offre de ses produits et prestations, dans l’étendue de ses compétences et dans la provenance de ses collaborateurs.

La diversité de l’offre

Chacun de nous consomme et utilise quotidiennement des produits fabriqués et des services prestés par les entreprises artisanales : qu’il s’agisse du croissant de notre petit-déjeuner, de la coupe de cheveux, de la rénovation du logement avec l’installation solaire sur le toit ou de la révision et réparation de notre voiture. L’artisanat fait fonctionner l’industrie et les autres secteurs économiques en réalisant la maintenance de leurs équipements ou en participant à leur chaîne de valeur productive en tant que sous-traitant. À travers les métiers d’art, de la communication, du multimédia et du spectacle, les entreprises artisanales sont des acteurs importants dans le domaine culturel et créatif.

La diversité de ses collaborateurs

L’origine des chefs d’entreprises et des salariés de l’artisanat est aussi diversifiée que celle de la population. Cette variété se compose de travailleurs résidant en France, en Allemagne et en Belgique et d’étrangers immigrés habitant le Grand-Duché. En occupant autant d’étrangers, l’artisanat constitue un, sinon le plus important vecteur d’intégration pour la société nationale. Les travailleurs non luxembourgeois constituent aujourd’hui 85 % de l’emploi artisanal contre 75 % il y a vingt ans.

La diversité des compétences

L’artisanat occupe bon nombre de travailleurs manuels compétents et parfaitement qualifiés. 10 % de ces personnes sont diplômées du Brevet de Maîtrise, 43 % disposent d’un Diplôme d’Aptitude Professionnelle (CATP / DAP) et 27 % ont acquis leurs compétences par expérience professionnelle. Mais l’artisanat est encore trop souvent perçu comme un secteur économique à dominante de travail manuel. Or, le secteur est en mutation et les profils de main-d’oeuvre sont en constante évolution. Le secteur emploie des collaborateurs de plus en plus qualifiés, et une part croissante du personnel exerce un travail de «type intellectuel». Ainsi, l'artisanat occupe de plus en plus d'ingénieurs, de comptables ou d'informaticiens. Grâce à une offre de formation continue de la Chambre des Métiers spécifiquement adaptée aux besoins des entreprises, les compétences et les qualifications tant manuelles qu’intellectuelles de leurs collaborateurs sont constamment mises à jour.

La proximité

Enraciné au niveau régional et local, l’artisanat est proche de ses clients et de ses fournisseurs. C’est surtout cette proximité, qui constitue son capital le plus précieux et qui fait de l’artisanat un facteur stabilisateur pour l’économie régionale et locale. L’artisanat est attaché à sa région et il couvre les besoins fondamentaux des consommateurs en produits et services, dans les agglomérations urbaines et les villages. Par cet approvisionnement régional et local souvent individualisé et largement créatif, l’artisanat élève substantiellement la qualité de vie des consommateurs. L’artisanat est par ailleurs le fournisseur et le prestataire de choix pour les autres acteurs économiques de la région ou pour les collectivités locales.

L’offre d’emplois locaux

L'artisanat est le formateur local des jeunes en les préparant à la vie professionnelle. De ce fait, il stabilise les structures économiques et sociales en offrant aux habitants sur place du travail, des revenus, un avenir professionnel et, par conséquent, des perspectives de vie positives.

Dans les régions rurales, les entreprises artisanales sont souvent les employeurs les plus importants. L’important ancrage de l’artisanat dans sa région ou sa localité signifie une évolution stable du pouvoir d’achat et des effets durables sur le marché de l’emploi.

L’avenir

Tourné vers l’avenir, l’artisanat transmet non seulement son savoir et ses compétences à la génération future, mais aussi ses entreprises. Pour cette raison, l’artisan préserve les ressources de sa propre entreprise et de la communauté, et ses actions sont guidées méthodiquement par les principes de durabilité ou de soutenabilité. En période de changement climatique, il offre des solutions pour utiliser de façon efficace les ressources rares, telle l’énergie. Il ne s’oriente pas systématiquement vers le court terme, comme d’autres secteurs économiques. Ainsi beaucoup de décisions de gestion des chefs d'entreprises sont prises à partir d’un réflexe de responsabilité envers leurs successeurs, souvent leurs enfants ou petitsenfants, et envers leurs collaborateurs. Au même titre, l’artisan responsable cherche de nouvelles opportunités d’affaires à l’exportation au-delà des frontières.

L’action durable et responsable de l’artisanat se découvre encore dans la préservation, l’entretien, le renouvellement systématique et dans sa transmission continue des connaissances et compétences à la génération future par une formation professionnelle et pratique qu'est l'apprentissage.

La préservation des ressources rares

Tout le développement durable dans l’artisanat se démontre par le fonctionnement en cycle de l’activité. Les matières premières proviennent de la région et sont utilisées de façon optimale; les produits finis sont vendus dans la région. Beaucoup d’activités typiquement artisanales consistent dans la réparation et la maintenance de produits durables. L’artisanat est l’acteur principal de l’efficacité énergétique par la prestation d’assainissements énergétiques et la mise en oeuvre des énergies renouvelables.

L’innovation

La performance innovatrice de l’artisanat a beaucoup de facettes. Elle ne se mesure que rarement aux brevets déposés et aux dépenses de recherche et de développement. Les produits de l’artisanat portent en eux souvent un caractère innovant de par leur nature individualisée. Souvent l’artisanat donne des impulsions à l’industrie pour le développement de nouvelles technologies et d’améliorations de méthodes.

FédérationFédération des Artisansdes Artisans

Adresse

2, circuit de la Foire Internationale
Luxembourg-Kirchberg
Adresse postale:
BP 1604
L-1016 Luxembourg

Follow us

FDA on Facebook FDA on Twitter FDA on Youtube FDA on LinkedIn FDA on Google+

Contactez-nous

Invalid Input

Veuillez introduire une adresse mail valide

Invalid Input

Invalid Input