• Fédération des Artisans

Conférence de Presse de la Fédération des Artisans

Comment les entreprises artisanales traversent-elles la crise du Corona ? Quels sont les défis pour l'avenir et comment la politique peut-elle accompagner de manière adéquate ce secteur économique qui compte 8 000 entreprises et 90 000 employés ? Telles étaient les questions que les responsables de la Fédération des Artisans ont voulu aborder lors d'une conférence de presse.

Pandémie : la crise n’est pas derrière nous

Dans le contexte de la pandémie, on peut faire le constant que les entreprises et leurs employés ont systématiquement mis en œuvre les mesures sanitaires et les concepts d'hygiène élaborés par les fédérations professionnelles, ce qui a permis d’éviter des infections sur le lieu de travail. Ces efforts doivent maintenant être poursuivis.  

Cependant, les effets économiques et organisationnels de la crise restent importants.

L'annonce du gouvernement selon laquelle le chômage partiel sera maintenu au-delà de 2020 a été saluée par l'organisation professionnelle. Il serait important que les entreprises de tous les secteurs puissent bénéficier de cette mesure.

Poursuivre les mesures de soutien aux entreprises

En raison du coût élevé des mesures sanitaires que les entreprises ont mis en place et suite à la baisse du chiffre d’affaire et de la productivité, de nombreuses entreprises par ailleurs saines, connaissent actuellement des problèmes de liquidité. Il serait important de continuer à leurs accorder un soutien financier ciblé afin que ces entreprises puissent amortir ces pertes.

Prolongation des contrats de travail à durée déterminée jusqu'à la fin de 2021

Compte tenu du manque de visibilité pour les entreprises, les règles relatives aux contrats à durée déterminée devraient être temporairement assouplies afin de préserver les relations de travail existantes. De manière générale, il devrait être possible de prolonger les contrats de travail à durée déterminée jusqu'à la fin de 2021.

Règles de quarantaine : Coûts élevés et problèmes d'organisation

En pratique, les mesures de quarantaine sont traitées de manière très restrictive. Les employés qui ont été en contact avec une personne potentiellement infectée seraient mis en quarantaine sans analyser s'il s'agissait ou non d'un contact à risque, comme l'exige la législation en question. Selon la Fédération des Artisans, il conviendrait d'appliquer la réglementation en vigueur, qui prévoit que pour les contacts à « faible risque » seule une phase d'auto-observation devrait être appliquée et non la mise en quarantaine d’office de tous les contacts.  

Outre les problèmes d'organisation, la mise en quarantaine de salariés implique également d’importantes charges financières. Actuellement, les entreprises enregistrent 4 fois plus d'absences dues à des mesures de quarantaine que d'absences pour maladie. C’est pour cela que la Fédération des Artisans demande que les charges salariales soient entièrement prises en charge par les organismes de la sécurité sociale pendant la durée de la mise en quarantaine. 

Traiter les indépendants et les salariés sur un pied d'égalité

Pendant la crise du Covid, il serait devenu évident que les indépendants sont fortement désavantagés par rapport aux salariés dans le domaine de la sécurité sociale. Bien que les indépendants paient des cotisations, ils n'ont pas droit à aux même prestations que les salariés, comme p.ex. le chômage partiel. Dans l'intérêt des travailleurs indépendants, des améliorations devraient être apportées à ce niveau.

La Fédération des Artisans est également préoccupée par le fait que les employés du secteur privé reçoivent 80 % de leur salaire pendant les périodes de chômage partiel, alors que les fonctionnaires et assimilés se voient accorder une dispense de travail et le maintien de 100 % de leur salaire. Dans une telle situation de crise, la Fédération des Artisans est d’avis qu’il faudrait éviter ce genre d’inégalités et que chacun devrait apporter sa contribution.

Prévoir des plans de paiement pour les cotisations de sécurité sociale et les impôts en souffrance 

Afin d'éviter à court terme de graves problèmes de liquidités pour les entreprises touchées, il est nécessaire d’échelonner dans le temps le remboursement des cotisations de sécurité sociale et des impôts mis en suspens pendant la période du confinement. En outre, ces entreprises doivent continuer à recevoir les certificats du Centre Commun de la Sécurité Sociale qui sont nécessaires pour participer aux appels d'offres publics.

Logement social : impliquer l'initiative privée pour atteindre une masse critique

Dans le domaine du logement social, le gouvernement reste sur l’approche classique en essayant de remédier au manque de logements abordables par des interventions étatiques de plus en plus importantes.  

Aux yeux de la Fédération des Artisans, il serait nécessaire d'impliquer non seulement les promoteurs publics mais aussi les initiatives privées qui pourraient contribuer à créer des logements sociaux dans des conditions claires et transparentes.  

Politique climatique et déchets inertes

Le secteur de l'artisanat salue la politique climatique ambitieuse du gouvernement. Un exemple concret de réduction d’émissions que le gouvernement pourrait réaliser très rapidement se situe au niveau des décharges pour déchets inertes.

En raison d'un manque de coordination et de planification uniquement une seule grande décharge sera bientôt opérationnelle à l'échelle nationale. En conséquence, les déchets inertes de l'ensemble du pays devront être transportés vers Colmar-Berg alors qu’en principe 9 décharges devraient fonctionner sur l’ensemble du territoire.

Aujourd'hui, ce tourisme de déchets inertes génère des émissions de CO2 qui correspondent aux émissions annuelles de la ville de Diekirch. Les ministères responsables et les autorités communales sont dans la responsabilité de remédier au plus vite à cette situation qui devient de plus en plus intenable.

Nos revendications en un coup d'œil

-     Maintenir le régime de chômage partiel au-delà de décembre 2020 pour tous les secteurs

-     Accorder une aide sélective aux entreprises pour amortir les coûts supplémentaires découlant des mesures sanitaires et de la perte de productivité.

-     Gérer le système de quarantaine tel que prévu par la loi et prise en charge des charges salariales par la sécurité sociale pendant les périodes de quarantaine

-     Égalité de traitement des indépendants et des salariés dans le domaine de la sécurité sociale

-     Implication des promoteurs privés dans la construction de logements sociaux selon les mêmes conditions que les promoteurs publics

-     Trouver enfin une solution durable au problème des décharges.

 

Contact :
Fédération des Artisans
Christian Reuter
424511-28
c.reuter@fda.lu

Partager
Google Plus
LinkedIn

FDA - Newsletter


Inscrivez-vous à notre Newsletter pour être informé régulièrement de nos activités
FédérationFédération des Artisansdes Artisans

Adresse

2, circuit de la Foire Internationale
Luxembourg-Kirchberg
Adresse postale:
BP 1604
L-1016 Luxembourg

Privacy Policy

Follow us

FDA on Facebook FDA on Twitter FDA on Youtube FDA on LinkedIn FDA on Google+

Besoin d'un Devis?

wedo, le portail des artisans

Contactez-nous

Invalid Input
Veuillez introduire une adresse mail valide
Invalid Input
Invalid Input
merci de cocher