Réaction de la Fédération des Artisans aux affirmations du ministre du Travail

Réaction de la Fédération des Artisans aux affirmations du ministre du Travail

Communiqué de  PRESSE

 

La Fédération des Artisans (FDA) se sent obligée de contredire certaines déclarations et de rectifier les affirmations récentes du Ministre du travail Dan Kersch tout en précisant le déroulement effectif des discussions sur le salaire de remplacement pour indépendants.

  1. Il n'y a jamais eu d'accord entre la Fédération des Artisans et le Ministre du travail sur la question d'un salaire de remplacement.

L'affirmation de Dan Kersch selon laquelle il y avait un accord de principe avec la Fédération des Artisans pour servir un salaire de remplacement aux indépendants par le biais d'une mutuelle est fausse. À la demande du Ministre, une réunion de travail avec la FDA a eu lieu le 4 février par vidéoconférence afin de préparer une entrevue programmée pour le 23 février entre la FDA et les ministres Kersch, Fayot et Delles au sujet d’un éventuel salaire de remplacement.

Au cours de cette réunion entre le Ministre du travail Dan Kersch, accompagné de son coordinateur général et les responsables de la FDA, Michel Reckinger et Romain Schmit, l'option d'une mutuelle, qui verserait un salaire de remplacement aux indépendants, a été soulevée et discutée par M. Kersch, mais à aucun moment cette option n'a été approuvée par la FDA, car il existait un profond désaccord sur le mode de financement. Aux yeux de l’organisation de l’artisanat, il n'est pas acceptable que les indépendants soient contraints de financer une seconde fois, via une Mutuelle, un risque qu'ils financent déjà par leurs cotisations et leurs impôts.

Cela a été suffisamment précisé et étayé dans de nombreux communiqués de presse et déclarations de la FDA, tant avant qu'après le 4 février.

Il est donc peu probable que les déclarations du ministre du Travail soient le résultat d'un malentendu. La question demeure : que voulait le Ministre du travail avec son intervention ?

  1. La Fédération des Artisans et l’UEL

Par ses déclarations, Dan Kersch tente de creuser un fossé entre la Fédération des Artisans et l'UEL. Il a affirmé dans des interviews sur RTL et 100.7 que le président de la Fédération des Artisans, Michel Reckinger, a été contredit par le président de l'UEL, Michel Reckinger, en ce sens que les employeurs n'étaient pas prêts à financer un salaire de remplacement pour les indépendants par le biais d'une mutuelle.

Il est vrai que Michel Reckinger exerce actuellement une double fonction. Son mandat de président de l’UEL a débuté le 1er janvier 2021 et il restera également président de la Fédérations jusqu'à l'assemblée générale qui se tiendra début juillet. Dans ses déclarations, Dan Kersch se plaît à insinuer qu'il existerait un désaccord entre la FDA et l'UEL sur le salaire de remplacement pour les indépendants. La vérité est que les propositions de Dan Kersch ne constituaient à aucun moment une option valable pour la Fédération des Artisans et qu’elles n’ont partant jamais été discutées au niveau du conseil de l’UEL. L’affirmation de Dan Kersch selon laquelle le président de la FDA, M. Reckinger, a été réprimandé par le président de l'UEL, est donc sans fondement et est tout simplement fausse.

  1. Parlons de ce qui compte vraiment : La situation des indépendants

La FDA veut aider les indépendants, lesquels ont également une vie privée, des enfants, un loyer ou un prêt bancaire à payer, à sauver leurs entreprises et à maintenir leurs emplois. Au cours des douze derniers mois, le gouvernement a décidé à plusieurs reprises de fermer certaines entreprises pour une durée plus ou moins longue afin de lutter contre le virus. La FDA a soutenu le gouvernement dans tous ses efforts dès le début la pandémie. Ni les entreprises, ni les citoyens n’ont été épargnés par cette crise. Tous sont touchés par la pandémie et ses effets. Mais il est vrai que le prix payé par les indépendants est particulièrement lourd.

Comme Dan Kersch a rejeté à plusieurs reprises la proposition de verser un salaire de remplacement pour les indépendants via le Fonds pour l'emploi, lequel les indépendants contribuent à alimenter par leurs impôts, une solution a été cherchée en parallèle avec le Ministre des classes moyennes au niveau des aides. Lors de la dernière adaptation du régime d’aide, il a été décidé de tenir davantage compte des besoins des  indépendants, de sorte qu'une couverture satisfaisante a été obtenue, même si le droit à un salaire de remplacement reste un problème qu’on devra adresser à moyen terme.

A ce sujet et contrairement à ce que prétend Dan Kersch, il n'y a donc jamais eu la moindre divergence entre l’UEL, la FDA ou Michel Reckinger, qui ont tous partagé la même position dans l'intérêt des indépendant.

  1. À propos de Michel Reckinger

La Fédération des Artisans ne veut pas verser dans la polémique mais tient à mettre les choses au clair. Défendre certaines idées et certains idéaux ne signifie pas nécessairement être contre tous ceux qui ont d'autres intérêts. Par conséquent, défendre l'esprit d'entreprise et les indépendants ne signifie pas nécessairement être automatiquement contre les socialistes, les fonctionnaires ou les salariés qui gagnent le salaire social minimum.

Il est vrai que Michel Reckinger a critiqué la politique de Dan Kersch et se demandait si un membre du Gouvernement grand-ducal, qui est censé représenter tous les citoyens, n'utilise pas des institutions du partenariat social comme l’est le CPTE pour imposer unilatéralement des revendications syndicales tout en ignorant systématiquement les demandes légitimes des indépendants et employeurs qui sont également des citoyens de ce pays.

Michel Reckinger est prêt à discuter de ses positions et accepte d’éventuelles critiques fondées de manière professionnelle. Par contre, les attaques personnelles du ministre en disent long sur l’état d’esprit de ce dernier et servent très peu à faire avancer le dossier des indépendants.

La FDA et l'UEL veulent préserver les entreprises et les emplois en ces temps dramatiques. Dans ce contexte, les propos polarisants et attaques personnelles d’un membre du Gouvernement sont complétement déplacés.

 

LinkedIn

Leave a comment

You are commenting as guest.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Suivez l'actualité de la Fédération des Artisans
.

FÉDÉRATION DES ARTISANS

2 Circuit de la Foire Internationale
L-1347 Luxembourg

(+352) 42 45 11 - 1

LU-VE 08H00-17H00

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

CONTACTEZ-NOUS


© Fédération des Artisans

Design by Molotov Design